Il fut un temps
Technique mixte/Panneau
19x24.75" // 48,26x62,865 cm
1969

 
 

Frère Jérôme

Grand maître canadien, artiste peintre, professeur, pédagogue, le Frère Jérôme est né à Charlesbourg en 1902 (décès en 1994). Il a étudié de 1936 à 1938 à l’École des beaux-arts de Montréal. Figure marquante de l’art abstrait au Québec par l’originalité de son œuvre artistique et avant-gardiste.

« Sous son nom de baptême, Joseph Ulric-Aimé Paradis entre en communauté dans la Congrégation de Sainte-Croix très tôt dans sa vie. Il devient le frère Jérôme en 1918.  Peintre important de notre modernité, il l’a certainement été. Mais il a été beaucoup plus. Communicateur hors du commun, ce pédagogue offre des ateliers qui connaissent un succès phénoménal. Associé à la modernité picturale et aux idées nouvelles qu’elle générait, voire un fervent défenseur, il est de toutes les revendications des années 1940, ce qui est assez étonnant, vous en conviendrez, pour un ecclésiastique. À l’époque, le vent des réformes esthétiques et idéologiques souffle très fort dans les esprits souvent échauffés. Les camps se dressent : Prisme d’Yeux, Refus global… Le frère Jérôme trouve dans ces revendications une grande motivation et il est sympathique à tous, à la fois proche de Borduas et de Pellan. Son enseignement est à maints égards révolutionnaire et, comme dans sa peinture, la liberté et la recherche de soi, de sa face intérieure cachée, demeurent des leitmotivs fondamentaux de son expression. Pour lui, l’automatisme en constitue la porte d’entrée. »
Robert Bernier

 Artiste québécois, les œuvres du Frère Jérôme font partie de bon nombre de collections publiques et privées au Québec et au Canada.

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE:

Wikipédia - Frère Jérôme

Courtepointe - Atelier du Frère Jérôme

Le Devoir - Merveilleux frère Jérôme